Présentation du 17ème arrondissement de Paris

Le 17e arrondissement de Paris est l'un des vingt arrondissements de Paris. Il est situé sur la rive droite de la Seine au nord-ouest de la ville. Il est délimité à l'ouest par Neuilly-sur-Seine et Levallois-Perret, au sud par les 16e et le 8ee arrondissement et au nord par Clichy-la-Garenne et Saint-Ouen. arrondissements, à l'est par le 18

L'arrondissement est traversé ou bordé par les lignes de métro (M)(1)(2)(3)(6)et(13), par les lignes de (RER)(A)et(C) et la ligne [T][L] du réseau Saint-Lazare, ainsi que par un grand nombre de lignes de bus.

L'actuel maire d'arrondissement est Brigitte Kuster (UMP).


17eme.jpg

En 2006, l'arrondissement était peuplé de 161 327 habitants sur 566,95 hectares, soit 28 453 hab/km2.

Le 17e arrondissement, à la jonction des quartiers bourgeois de l'ouest parisien et des quartiers populaires du nord, présente une sociologie très hétérogène  :

  • une zone populaire, au nord de l'avenue de Clichy : quartier des Épinettes;
  • une zone mixte entre l'avenue de Clichy au nord et la rue de Tocqueville au sud, attirant notamment des jeunes couples urbains : quartier des Batignolles;
  • une zone de grands immeubles haussmanniens à l'ouest de la rue de Tocqueville, avec une sociologie proche de celle du 16e voisin : quartiers de la Plaine Monceau et des Ternes.

C'est un arrondissement qui vote traditionnellement à droite à toutes les élections depuis la fin de la Vème République.

Le 17ème arrondissement compte 26 049 entreprises dont 13 480 établissements ressortissants de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris. Parmi ces 13 480 commerces on compte: 1 910 commerces alimentaires et non-alimentaires, 1 216 commerces de gros, 8 730 commerces liés aux services, 1 615 commerces liés à l'industrie et à la construction.

Le 17 ème arrondissement compte essentiellement cinq quartiers historiques dont :  

Les Épinettes, quartier qui était situé à l'emplacement actuel du secteur de la Fourche. Ce quartier devait son nom à un lieu dit créé en 1963 dont l'origine devait être un terme de viticulture car l'épinette blanche est un cépage aujourd'hui appelé pineau blanc qui, comme à Montmartre, y était peut-être cultivé. Après le lotissement de ce quartier en 1860, il fut le plus dense de tout l'arrondissement.

Les Batignolles, au nord de Monceau était le quartier le moins peuplé et appartenait à la commune de Clichy. Nous n'avons pas d'exactitude quant à l'origine de son nom mais il dérive peut être de "bastillole" ou de "bastidiole", petite bastide ou petite maison de campagne. Ce lieu dit commença à se développer au Premier Empire avec la construction par la Société des entrepreneurs Navarre et Rivoire, de petites maisons de campagne avec jardinet, puis de grands immeubles destinés à des personnes encore plus modestes. En 1827, le quartier qui faisait alors partie de la Commune de Clichy était surpeuplé. Ses habitant demandèrent alors de faire sécession afin de se constituer en commune. Cela leur sera accordé en 1830 par un édit de Charles X qui crée une nouvelle commune baptisée "Batignolles-Monceau". Celle-ci sera finalement annexée en grande partie à la ville de Paris et intégrée à l'arrondissement, tandis qu'une autre portion de son territoire réintègrera la commune de Clichy.

La Plaine Monceau : Monceau est le nom d'un petit village qui, au IXe siècle était un lieu dit très répandu tirant son nom soit de "Mons Calvus" (Mont chauve, désert), soit de "Monticellum" (petit mont), soit de "Muscelli" (terrain couvert de mousse), noms qui formèrent "Mousseaux", "Monceaux" puis "Monceau". Sous l'Ancien Régime, l'actuelle Plaine de Monceau était un important lieu de chasse. En 1791, les habitants excédés par les ravages de leur cultures que faisaient les animaux échappés des remises de gibiers, détruisirent ces remises, symboles de l'Ancien Régime. L'agglomération resta peu peuplée avec 450 habitants à la Révolution.

 

Source : Wikipedia